• Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

       Cher lectorat, nous voici à nouveau réunis pour faire le bilan de l'année écoulée du point de vue des 26817 coup de ciseaux donnés. Si capillairement parlant j'ai appris que le carré filasse était finalement préférable au carré Cathy Carter-Smith asymétrique, vestimentairement l'année fut davantage sous contrôle avec :

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?
    - un chemisier Burda au col duquel j'ai redonné un poil trop d'aisance, régulièrement porté, et une jupe en sweat sur mesure que j'aime beaucoup.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

     - un gilet en sweat rose très régulièrement porté, bientôt aussi indispensable que ce short. Soulignons la grande qualité du sweat Lebenskleidung qui ne présente pas la moindre bouloche aux zones de frottement avec le sac.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - un caban tout frais pour traverser la Manche et aller élever les chèvres dans le Lancashire.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - une robe en pilou très appréciée mais un peu courte pour être portée en toutes circonstances.

      La suite de la saga pantalon : après avoir abaissé la ceinture de mon jean vert afin que mon ventre puisse vivre dedans, j'ai enfin retrouvé le Safran gris dans la pile à reprendre car le frottement des cuisses commençait à faire lâcher la couture. J'en ai profité pour retirer du tissu à la couture côté en haut des hanches et reprendre uniquement le bas de la ceinture pour ne pas avoir le bide plus comprimé : c'était exactement ce qu'il fallait pour qu'il cesse de redescendre à tout bout de champ ! Mais ce n'est pas pour autant que je le porte souvent car je suis assez sensible à l'entrave à la circulation sanguine dans les mollets.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - J'ai ensuite refait un jean d'essai pas transformé et peu portable puisque son velours bleu premier prix déteint sur le corps.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - puis un beau jean en velours bordeaux à raies épaisses, adopté parmi les basiques.

      On a cousu du Deer & Doe grâce à la patronthèque des copines :

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - on a joué à l'éditrice de tissu avec une Mélilot en satin imprimé Spoonflower, dont l'enduit est moins caoutchouteux au bout de quatre lavages. La relative raideur du tissu n'en fait pas ma chemisette préférée. Après avoir réitéré l'expérience d'imprimés de différentes teintes sur la qualité interlock GOTS, je conseillerais aux gens intéressés par ce service de préférer un motif clair sur les tissus en coton.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - un test de Mélilot en coton de Selenz, donné de force à Liseli.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - une deuxième Mélilot dans le même coupon, ajusté à mes mesures et cette fois réversible, que j'ai beaucoup portée du côté des petits motifs géométriques.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - une Anémone en velours noir à fines rayures, pas trop reportée cet hiver car pénible à repasser.
    - une réinterprétation de la Carme de Pauline Alice par Lekala et corrigée par moi, très portée même si les brides sont trop longues.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?
    - en juin j'ai commencé à travailler sur le T-shirt équilibré et Bobby le ramasse poussière m'a laissé un tatouage à vie.
    - puis j'ai refait mon buste de base et le buste de base de Festive Road.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - et à l'automne j'ai travaillé et sorti le patron de T-shirt Bésame Mucho, le basique dont j'avais besoin et dont vous avez besoin aussi à mon avis.

      Au premier semestre, j'ai planché sur le projet de patrons destiné à l'emploi de chutes, travaillé plusieurs modèles pour finalement n'en sortir que deux :

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - Kelly Watch the Stars, dont je n'ai porté que les versions 1, 4 et 5 des montages ci-dessus, la 4 étant celle qui fait le moins pyjama de jour (je crois que Monsieur a une dent contre ce patron).

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    Hanging Song en version débardeur en soie à gauche, en viscose à droite, que j'ai peu porté...

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - ...et en version robe, qui devait davantage épouser mon désir sous-jacent à ce moment-là puisque je l'ai portée plusieurs fois et suis bien contente de l'avoir pour les prochains étés.

      J'ai aussi obtenu plusieurs versions portables des autres ébauches de patrons, que je vais donc vous montrer dans une série de photos peu farouches du cuissot.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - j'avais envie de faire un T-shirt à larges manches raglan contrastantes, mais ma soif a été étanchée dès la première tentative.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - une jupe courtes en sweat à panneaux et poches latérales. Mon moi de 20 ans me signale qu'il n'est pas mort et qu'il adore cette version faite de bric et de broc. Mon moi de 35 ans l'informe qu'on est désormais une bourgeoise vivant dans une métropole dont le nom est associé à une autre idée de l'élégance, et qu'on va plutôt la retenter dans un molleton bio kaki (cf supra), qui est effectivement régulièrement porté.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - un bermuda (n'écoutez pas celles qui disent que c'est un short) à parement inférieur, j'aime bien devant et de dos mais de côté, meuerk. Il est possible que je reprenne l'affaire au moins pour moi en 2020.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - pas pour ce projet mais toile montrable tout de même, une robe en jersey velours à fronces sous-poitrine et jupe à panneaux, pas assez cintrée dans le dos.

      Côté tricot :

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - toujours pas de pull allergisant en laine de chat mais du rose encore avec le Vintersol à base de Shetland Azalée, dont l'ampleur est finalement appréciée et qui est donc très porté.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    - la faune et la flore sur le grand châle dont j'avais besoin en jacquard mérinos bien dense. Je le porte sur les épaules tandis que j'écris cet article.

    **********

      En 2019, on a encore gâté ses proches :

    - un pantalon en chino beurre frais Lebenskleidung sur mesure pour Monsieur (irréversiblement taché de noir au bout de 15 jours: malédiction familiale paraît-il)

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?
    - un châle pour Maman en Malabrigo Arroyo à point texturé. A noter que j'ai été un peu désappointée par ma finition des bords en point mousse qui bride l'élasticité du point employé.
    - recyclage d'un pyjama en velours trop court de Maman pour ma nièce avec un patron Burda.
    - jupe Anémone en velours noir pour ma binôme pianiste des Neptune's Daughters, accompagné de son petit gilet Burda taillé dans les chutes, le tout ravissant.
    - un calendrier de l'Avent de dix T-shirt/pyjamas en jersey GOTS assemblés au fil polyester parce que le budget n'est pas illimité non plus, que le père Noël n'a pas même pas pu livrer pour cause de rennes en grève. Ils ne sont heureusement ni périssables, ni démodables.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ? 

    - un lot de pochons à cadeau dans des chutes de tissu.

    **********

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

      Bon ok, c'était un peu l'usine cette année, mais entre les nombreuses toiles portables de patron et les cadeaux, on constate que la répartition du reste est équilibrée !

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

      Une année 2019 très valeurs sûres, avec une première apparition d'Ottobre dans la partie cadeaux.

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

      Où l'on constate que toile portable n'est pas nécessairement toile portée.
    2019 en une tenue :
      liquette Carmelita + pantalon velours bordeaux + pull Vintersol à dominante rose + gilet sweat rose + châle animalier.

     €€€€€€€€€€

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

    Dimanches lumineux : cette année, j'ai pu payer 5 mois d'abonnement à eklablog grâce à vos dons. Merci !

    Bilan 2019 : enfin la sagesse ?

     Heureusement j'ai une autre source de rétention de liquidités pour acheter du tissu

    **********

      En somme, j'ai honoré le contrat de 2019 : confectionner les basiques qui me manquaient (les chemises, les T-shirts, le pantalon). Je déclare donc 2020 année de l'habit de lumière : place aux projets plus personnels et ambitieux dont le désir remonte à plusieurs années, au choix :
    - tailleur veste/pantalon (serait temps depuis le temps qu'on en parle !)
    - combipantalon (profitons de la mode)
    - combipyjama (parce que)
    - combishort années 80 (tout un programme)
    - robe sport-parka (je me comprends)
    - robe far west (je me comprends aussi)
    - robe à godets copie d'un modèle estival Rhode Resort (miam un modèle à décortiquer)
    - un manteau long à boutonnage simple pour l'hiver prochain, que j'imagine a priori en prince-de-galles anthracite (du gris vraiment ?)
    - robe simple mais classe en velours de soie/viscose, bronze de préférence (cf. toile ci-dessus)
    - non réalisée l'an dernier :
    une chemise à col asymétrique et boutons pression, soit une saharienne, ou peut-être une vareuse finalement
    - un autre jean
    - un bermuda à plis

    - Monsieur attend toujours sa veste, donc il y aura au moins une toile de veste en 2020 histoire de voir si le modèle du livre de S.Esparghilé qui me semble tout de même bien trop moulant pour ses habitudes lui convient.
    - côté tricot un pull à empiècement couleur noisette/rouge-gorge, reste à trouve une laine au nuancier adéquat

    - et côté patron, idéalement deux robes et un T-shirt masculin.

      Et maintenant, on va faire un jeu : imaginons, nous sommes en 2020 et le vicomte de boisjoly souhaite donner un nouveau nom sophistiqué à sa marque de patrons de couture : "Officine Capucine" a ses faveurs, mais son précieux lectorat sent certainement bouillonner en lui d'autres agencements verbaux dans l'air du temps ? Think  #artisanat #réenchantementdelacouturelente #réinventiondesoi #jeuneurbaine   #magrandmereetaitcouturiereahnonlamiennevendaitdespetitesculottesadijondanslesannees30   #délicatetraffiné. 
    À gagner : un patron de volant homme/femme/enfant de la largeur de votre choix avec sa réglette de gradation pour s'adapter à toutes les zones anatomiques (dans son usage non dévoyé).

      Que la créativité soit avec vous pour 2020 !


  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Janvier à 00:09

    Ouahh quelle production, j’aurai pu dire ´: les bras m’en tombent mais j’en ai besoin pour travailler dans l’atelier. Une idée de nom : je sonne au n°1, je d’mande MamzelleAngéle


     Bonne année créative 

      • Jeudi 9 Janvier à 18:25

        Pour la productivité ben...c'est à peu près ma productivité habituelle depuis une dizaine d'années, donc j'essaye de me coudre moins de trucs, au profit de mes proches auxquels je couds maintenant des choses largement potables (contrairement à il y a dix ans...), et de mon lectorat à qui je propose des patrons portables.
        Pour le nom c'est un peu long, et invendable auprès du public étranger, mais je reconnais qu'on a une continuité avec le nom actuel puisque ce sont deux chansons qui parlent de chercher un professionnel de l'habillement dans une rue donnée.

    2
    Jeudi 9 Janvier à 14:28

    Quelle productivité!! Je suis admirative.. Je ne suis jamais lancée dans ce type d'exercice, plutôt contentée de faire des projets pour la suite mais les résultats peuvent être édifiants, comme ici!! J'adore tout particulièrement les jupes en molletons. C'est du patron maison? J'ai aussi essayé de bidouiller ce genre de jupe mais je n'avais pas pensé à rajouté des grandes poches.. ça me donne des idées!!

    Sinon j'avoue ne pas avoir d'idée de nom de patrons originaux.. si quelque chose me vient je repasserai par ici..

      • Jeudi 9 Janvier à 18:34

        Je te conseille l'exercice ; il y a un côté psychorigide mais ça aide à se faire une idée objective de sa production.
        C'est maison pour la jupe ; c'est la robe Lola de Victory qui m'a inspiré pour les poches de côté.

    3
    cécile
    Jeudi 9 Janvier à 16:26

    Bravo pour cette productivité!

    je retiens le patron pour les chutes, je trouve l'idée super!

    As tu d'autres projets comme celui la, ça m'interesse beaucoup!

     

      • Jeudi 9 Janvier à 18:35

        J'ai d'autres esquisses en stock mais leur développement n'est pas prévu pour cette année.

    4
    Liseli
    Jeudi 9 Janvier à 17:52

    Que de points à commenter! Soyons méthodique et profitons des avantages du commentaire eklablog pour dresser une liste en bonne et due forme:

    • Sweat Lebenskleidung: ben moi, je me disais justement avant-hier en pliant le pull de Monsieur que si le tissu semblait bien tenir, la couleur avait déjà bien blanchi. Mais la couleur pétrol est probablement plus sensible à ça que le vieux rose.
    • J'aime toujours autant ta robe en pilou trop courte.
    • Vu que je risque d'avoir l'utilité de chemises en nappe l'été prochain, je garde peut-être encore un moment la chemise donnée de force. Entre la couleur et mon manque de sommeil probable, je passerai devant tout le monde dans les files d'attente ;-)
    • C'est qui Bobby le ramasse-poussière? J'ai pas compris la référence...
    • Le t-shirt grec est particulièrement discret!
    • Chez moi, Kelly a été déclaré "trop large et trop près du cou", peut-être que ça peut te donner une piste à explorer? Tu devrais tenter la version avec empiècement dentelle, je pense que ça aurait déjà plus de succès!
    • La version robe du débardeur va certainement être tentée ici, si seulement j'arrive au bout de ma liste de choses à faire d'ici fin avril.
    • Très joli bermuda mais les revers qui remontent, je suis moyen convaincue... et en tout cas pas un patron pour moi, j'ai décidé que les shorts, c'était vraiment pas pour moi.
    • Je reconnais le tissu volé à Garnier!
    • Tu fais une différence "patron Festive Road" et "patron personnel"? Et les essais pour un patron Festive Road, ça va dans quoi?
    • Je me réjouis de voir le programme de l'année se réaliser, il y a du choix de qualité! Concernant le pull, je ne sais pas ce que tu cherches mais au cas où, ça m'a fait penser aux laines De Rerum Natura, caramel+pavot par exemple? Visibles à La Bien Aimée sur l'avenue d'Italie, couleurs franchement bien rendues sur le site, et pelotes en soldes actuellement.
    • Côté patron, je me réjouis de tenter le t-shirt masculin véritable, le féminin-masculinisé est en roulement régulier! Pour les robes, ça va dépendre de pas mal de facteurs mais a priori, on n'a jamais trop de robes, surtout si elles s'ouvrent devant!
    • Finalement concernant le nom de marque... j'ai dû rater un épisode... soit tu es en train de viser quelqu'un, et je vois pas qui, soit tu veux vraiment changer de nom, et je vois pas pourquoi, d'autant plus si c'est pour un nom ridicule! Et c'est quoi cette histoire de volants ??? Mais bon, quitte à chercher des noms ridicules: A la mode de Lutèce.
      • Jeudi 9 Janvier à 21:55

        * sweat lebenskleidung : ah ouais ? j'ai du laver le mien 2 fois donc je ne peux pas me prononcer sur l'affadissement.
        * je prévois toujours autant d'en faire un patron un peu plus long.
        * bobby c'est un chat à qui je devais faire des piqures d'insuline hors du cadre de mon travail et avec qui la première intéraction s'est terminée en pugilat dont je suis sortie perdante.
        * le t-shirt grec c'est un recyclage et je ne l'ai pas encore porté que c'est étrange.
        * pour Kelly je suis contente du résultat et je comprends le point de vue de Monsieur, et question saturation c'est un modèle que j'ai envie de laisser en 2019.
        * le pull rouge-gorge serait en effet envisageable avec mon reste de poivre + du poivre et sel + potimarron.
        * ton souhait sera exaucé pour la robe qui s'ouvre devant, je me lance dans une collab' avec Althea.
        * ce n'est ni un scud ciblé ni un projet sérieux, juste du délassement en attendant la prochaine qui changera de nom pour un atelier bidule ou une maison machin ou que sais-je qui sature déjà le panorama des marques de mode, et dont tous les liens de patrons seront à modifier sur le référencement T&N. Donc le jeu, c'est de trouver un nom pas piqué des vers pour que le changement en vaille bien la peine. Si le volant ne te fera pas d'usage, on peut remplacer le lot par un sac banane convertible en top d'allaitement ?

      • Jeudi 9 Janvier à 22:05

        * et pour "personnel" c'est tout ce qui ne correspond pas à un patron fini et répertorié dans la mémoire collective.

    5
    Christelle
    Jeudi 9 Janvier à 18:28

    Bravo pour tout ce travail cette année.

    Pour le nom je penserai à un nom du style : La duchesse mais officine Capucine est très bien.

      • Jeudi 9 Janvier à 21:57

        Et si tu t'associes avec Liseli pour former "A la duchesse de Lutèce" ?

    6
    louline
    Vendredi 10 Janvier à 16:16

    Hello,

    Fervente lectrice de ton blog pour ses précieux tutos, conseils coutures, et drôleries en tout genre, j'en profite pour te souhaiter une excellente année 2020.

    Ta production 2019 est épatante !

    Pour le nom de marque : "Piqûre de modèle"?

      • Vendredi 10 Janvier à 19:57

        Ah, j'avais pas pensé au champ lexical de la piqûre... "La pique-couture" ? (l'happy couture)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Sunshine
    Lundi 13 Janvier à 14:45

    Beau bilan, en effet, et merci pour tous ces beaux patrons. J'adore adore adore le caban, il est magnifique, et aussi la robe en velours et la robe en pilou. J'ai hâte de voir ce que tu nous réserves en 2020. 

    J'ai fait l'exercice du bilan grâce à / à cause de T&N et du défi de compter les tissus entrants/sortants. Donc 2018 25 pièces don 17 vêtements finis pour moi, et 2019 36 pièces dont 23 vêtements finis pour moi. Mon armoire commence à me détester... Mais ta productivité est impressionante.

    Pour la marque, j'aime Officine Capucine même au premier degré. Mais pour faire plus snob Officine Joséphine fonctionne aussi (j'associe Joséphine à l'Empire), sinon Cousette Ginette pour rester dans la rime et moins snob pour le coup.

     

     

     

      • Lundi 13 Janvier à 16:58

        Mon armoire me déteste aussi, vu que je déteste me débarrasser de ce qui est encore mettable et peu susceptible d'intéresser autrui...
        Officine ça me rappelle surtout que #mesparentsétaientpharmaciens, ce qui fait que je trouve le terme proutesque au possible lorsqu'il est appliqué au domaine de la mode/art de vivre.
        Cousette Ginette, c'est simple et efficace, peut-être un peu 2015 mais comme j'adopte les modes vestimentaires avec de nombreuses années de retard, c'est accepté.

    8
    louline
    Lundi 13 Janvier à 14:54

    La pie-couture?

      • Lundi 13 Janvier à 16:49

        Adjugé pour La Pie Couture, un nom qui assume ouvertement l'extériorité de ses sources d'inspiration.

      • louline
        Mercredi 15 Janvier à 10:12

        Collaboration et bavardage : les deux piliers de la couture.

    9
    CG
    Lundi 13 Janvier à 17:40
    Bonjour,
    Je n’ai pas bien compris cette histoire de volant, ni pourquoi changer de nom (Festive road me plaît bien), néanmoins j’y vais de ma petite proposition : See you sewn
    Mon jeu de mot (et mon anglais...) vaut ce qui vaut, soyons indulgent !
      • Lundi 13 Janvier à 22:02

        ça me fait plaisir que tu aimes bien Festive Road parce que je le garde, c'est juste un jeu cette histoire de changement ; See You Sewn ça se défend largement, on a bien l'idée de l'objet qui mène normalement mais pas nécessairement à un objet cousu. Comme je trouvais que ça ferait un bon pseudo d'instagrameuse couture, j'ai cherché et voilà. La quête du nom pas encore exploité continue...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :